Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

L'indépendance des oiseaux (Riquet à la houppe)

Qu'elle s'inspire de Perrault ou non, la plupart des romans d'Amélie Nothomb sont des contes, à la morale toute particulière, et dont la brièveté n'est pas nécessairement liée à une quelconque manque de profondeur, quoique ... De toutes manières, à quoi bon ergoter, ses livres sont des succès car ils ne mentent pas sur leurs promesses même s'ils contiennent trop peu et trop superficiellement pour ceux qui ne l'aiment pas (et qui donc ne l'ont pas lu à 25 reprises). Que penser de cette livraison annuelle qui ponctue comme chaque fois le début de la rentrée littéraire et pour nombre d'entre nous la fin des vacances (soit une grande joie et un chagrin imparable) ? Riquet à la houppe déroule ses deux intrigues parallèles qui, on l'imagine bien, se rejoindront dans son dénouement. Le seul suspense en la matière est simplement de savoir comment. Entre temps, Amélie nous raconte la vie de Déodat (?) et de Trémière (??), de leur naissance à l'âge adulte. L'un est laid comme un pou mais suprêmement intelligent ; l'autre est belle à ravir mais, sinon idiote du moins contemplative. C'est l'occasion pour la romancière de faire l'éloge de la différence et de gentiment faire le procès de notre société nivelée et confite dans des goûts et attitudes régies par la dictature de la convenance et des modes. Cela donne des péripéties parfois longuettes mais non exemptes de poésie quand la plume de Nothomb s'envole vers les oiseaux dont elle loue l'indépendance. Ce qui, en définitive, donne un livre léger comme l'air, plutôt agréable et certainement oubliable.

 

ppm_medias__image__2016__9782226328779-x.jpg

 

L'auteure

112191_Nothomb.gif

 

Amélie Nothomb est née le 9 juillet 1966 à Etterbeek (Belgique). Riquet à la houppe est son 25ème roman.



26/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres